Vinipédia

La couleur du vin Quels paramètres entrent en jeu ?

Chez Geovina, comme on aime toujours autant vous permettre de découvrir les sujets du monde viticole, on approfondit aujourd’hui les techniques spécifiques de certains vins que l’on ne connaît pas forcément. Parce qu’on a beau s’intéresser de près ou de loin au vin, ces techniques restent parfois inconnues !
Cet article permet de faire suite à tous nos articles astuces de la page Vinipédia de la rubrique « Le Vin à Portée de Main » qui vous ont fait enrichir votre vocabulaire et vos connaissances en matière de vin. Alors, on vous laisse à votre lecture maintenant ! 

 

Rouge, rosé, blanc parfois même vert ou encore bleu la couleur d’un vin peut rester un mystère. Beaucoup pense que la couleur du vin provient de la couleur du raisin. Par exemple un raisin de couleur rouge va donner un vin rouge. Or c’est faux ! En effet le jus du raisin, peu importe sa couleur est blanc et n’aura pas d’effet sur la couleur du vin. Il existe alors d’autre facteurs qui influence la couleur du vin. 

 

 

 

Mais alors quels paramètres entrent en jeu pour apporter ces couleurs au vin?

  • Le cépage

C’est-à-dire la variété de plant de vigne cultivée, il existe un grand nombre de cépage. Chaque cépage à sa particularité et par exemple la peau d’un pinot noir va donner une robe bien moins intense que des cabernets.

  • La vinification 

La vinification est le procédé par lequel le jus de raisin est transformé en vin. C’est certainement cela qui va le plus influencer la couleur du vin, plus l’extraction est forte plus la couleur sera intense.

  • L’âge

La couleur du vin va évoluer avec son âge. Un vin rouge va avoir tendance à évoluer vers un rouge orangé en perdant de son intensité. Les vins vont avoir des teintes plus dorées.

  • Le climat

Le climat peut avoir un effet sur la couleur du vin. Un climat frais apporta plus de clarté à la boisson tout comme l’altitude ou encore l’orientation des vignes par rapport au soleil.

 

 

Pour le vin rosé on pourrait se dire que c’est un mélange entre le vin blanc et rouge. Mais cela est faux et interdit par la loi. Seuls les vignerons champenois ont le droit de le faire pour obtenir le champagne rosé. Il s’agit en fait du temps de macération avec les peaux qui est moindre. Pour un vin rouge la macération dure 3 semaines en moyenne alors que pour un rosé le procédé dure une demie- journée et de ce fait les pigments qui se trouvent dans la peau des raisins n’ont pas le temps de colorer le vin et donne ainsi une couleur rosée au lieu de rouge. Pour en savoir plus sur le rosé : http://blog.geovina.com/2018/03/09/comment-fait-on-le-rose/

 

De plus, depuis maintenant deux années on peut voir du vin bleu dans nos supermarchés ! La réalisation de ce vin n’est pas chimique, il est créé à base de raisins rouges et blancs et la couleur est obtenue à l’aide de deux pigments organiques : la peau du raisin et de l’indigotine (E132)

 

L’Ecole des Vins du Languedoc et l’Ecole Ludivinum pourront vous épauler et vous en apprendre bien plus encore sur toutes ces astuces.On vous conseille de participer à des ateliers qui sont souvent proposer par Viavino, Rhonea, ou encore l’Atelier des Vignerons ou bien les ateliers M.Chapoutier… 

On A-DO-RE vous partager le savoir du monde viticole ! Et on espère que ça vous plaît autant qu’à nous !
Retrouvez également nos posts #VINICTIONNAIRE chaque vendredi sur notre page Facebook et notre Twitter mais également sur notre page Instagram. Venez enrichir votre vocabulaire avec nous grâce à la catégorie Vinictionnaire du blog ! On a hâte de vous y retrouver nombreux !

On se retrouve semaine prochaine, même endroit, même site, même heure !

Geovinament vôtre…